Chronique D’Album – Bertrand Cantat – “Amor Fati”

 

bcd

       ©Barclay / Universal Music France

      (date de sortie le 1er Décembre 2017)

                                                          Acheter l’album : itunes

 

                                                         Absoluta Schizophrenia   

Fort du succès engendré par son come back en 2013 sous le pseudo Détroit, duo formé avec le bassiste Pascal Humbert,Bertrand Cantat ex chanteur leader de Noir Désir (dissous en 2010) publie son premier album solo “Amor Fati” le 1er Décembre 2017 (Barclay/Universal Music France).
Un retour très attendu par les fans de Noir Désir qui attendaient avec impatience le retour de l’ Homme Pressé, du créateur d’ A Ton Etoile et de Tostaky.
Malheureusement, le premier extrait “LAngleterre” sorti en Octobre (2017) qui traite du thème de l’immigration et de l’illusion de la sortie du Brexit est une déception….
Le rockeur engagé et enragé semble avoir laissé place à une entité romantico juvénile qui flirte avec la variété.
l’Icône French Rock de nos jeunes années qui réussissait à sublimer certains mots de la langue Française est visiblement bien décidé à prendre un réel virage (solo) au risque de perdre 80% de son public.

Amor Fati” / emprunté au philosophe allemand Friedrich Nietzsche “Accepter Son Destin”, un album aux réminiscences Jazz, Pop/Rock et Electro où se côtoient : la schizophrenia, la psychose, la douleur, la mort, le capitalisme et la mélancolie amoureuse passe mal aux premières écoutes, il est d’ailleurs particulièrement difficile d’aller jusqu’au bout des morceaux tant l’ambiance est lourde, pesante et décourageante.
B. Cantat passe le plus clair de son temps enfermé dans une espèce de sphère, de folie littéraire circulaire à régler ses comptes et cultiver cette image (involontaire?) légèrement agaçante de victime du romantisme.

Ne cherchez pas du Rock à la Noir Désir il n’y en a pas.Tout est superficiel, monotone, trouble et en même temps mélancoliquement poétique.
La production est intéressante, ça fourmille d’idées, de nappes de synthé Ghost et certains tracks sont de véritables trip sonores.
comme le premier titre “Amie Nuit ” : Ambiance fantomatique, sons bizzaroides ou Cantat pose ses lignes incompréhensibles << Le velours abrasif, le soupir des lions, Les silences adhésif sous nos bouches à questions, Crépuscule à la sauce aboie un soleil rouge >>

Le deuxième titre “Amor Fati” titre phare de l’album, malgré une superbe intro dotée d’un phrasé obsédant : <ce qui est,est,ce qui est,est, amor fati amor, amor fati amor> La voix usée parfois méconnaissable, B.Cantat habituellement excellent orateur n’a qu’un rôle d’automate…..
Silicon Valley“, n’a pas plus d’intérêt que “Jattendrai” et “Aujourdhui” trois titres froids, sans âmes….
L’intro d’ Excuse My French avec un peu d’imagination pourrait évoquer vaguement l’ambiance de “Picture Of Yourself” (Du Ciment Sous Les Plaines 1991) ou l’on retrouve le franc parlé et le ton un peu plus Rock de Cantat.
Bertrand C se la joue crooner sur la ballade “Les Pluies Diluviennes” un statut qu’on ne lui connaissait pas.
Anthracitéor” deuxième extrait de l’album, un morceau plus poétique, plus sombre et mélancolique que les autres <<Arrive, arrive, comme du fond d’un couloir, surgit d’un sommeil blanc d’ivoire>> seulement…. le titre est trop assommant…on s’ennuie rapidement….
La neuvième piste “Chui Con ” pas vraiment <<con vaincant>> ce titre punk rock maladroitement construit, une copie ratée d’un mix de l’homme pressé et de Tostaky.
Maybe I” bande originale du film ” les premiers les derniers” clos l’album en beauté, excellent titre!

Amor Fati” n’est pas une réussite même si il peut s’avèrér être pour certains surprenant et enrichissant du point de vue artistique….
Il y a effectivement quelques titres qui  ne sont pas construits de manière traditionnelle (couplet, pont, refrain), rythmiquement irrégulières certaines tracks oscillent entre le Slam et le Rap.
A noter la qualité des textes assez particulière qui ne rivalise en aucune manière avec ses écrits habituels.

 

Top Tracks

1- Maybe I
2 – Excuse My French
3 – Les Pluies Diluviennes
4 – Amie Nuit

 

©Electrypop Album Reviews 2018 – All Rights Reserved

 

 

 

 

 

 

 

 

3 thoughts on “Chronique D’Album – Bertrand Cantat – “Amor Fati”

  1. Moi non plus je ne trouve pas l’album génial, je m’attendais à autre chose
    DU ROCK AVEC DU GROS SON!!!.
    Je pense qu’il a en marre d’être comme vous le mentionnez l’ancien leader de Noir Désir et qu’il a voulu passer à autre chose.

      1. Je trouve cet article complètement stupide!.[edited by administrator]
        cet album est magnifique
        Vivement la tournée !

Comments are closed.