Elton John (The Rocket Man) Live à Paris La Défense Arena!

©Elton John website 🏳️‍🌈

Sir Elton John rencontre le succès en 1970 avec le fabuleux titre Your Song.
En 1973 sort l’album Goodbye Yellow Brick Road qui lui vaut un succès immédiat et immense dont est extrait le splendide Candle In The Wind.
Ses deux morceaux sont encore aujourd’hui reconnus par la profession comme étant des masterpieces.
Si il rencontre un fort succès durant les années 1970, c’est dans les années 80 et 90 que sa carrière explose littéralement, c’est effectivement au tout début des années 80 que l’on voit arriver la révolution des clips vidéos et que l’on comprend leur importance et leur impact sur le marché du disque.
Elton John alias The Rocket Man à cette époque là mène de front un succès phénoménal et un rythme de vie de tous les excès et dans tous les sens du terme!.
Alcool, sexe et cocaïne rythme le quotidien de la star,
l ‘artiste sensible et doué des années 1970 fait place à une icône pop complètement déjantée.
C’est d’ailleurs par sa provocation, son comportement de débauché, qu’il s’approprie une fan base beaucoup plus large et totalement paradoxal et surtout en mal de vivre, qui comprend des adolescents perturbés de cités ouvrières et des adolescents bourgeois de cités rurales qui sont bizarrement à cette époque tous les deux en recherche quasi permanente d’un certain bien être intérieur et d’un besoin de sentiment de liberté.
Malheureusement, c’est aussi à cette période tout ce que certains médias voient en lui en faisant une totale abstraction de ses talents de musicien, chanteur et de showman en le qualifiant purement et simplement de clown homosexuel alcoolique et drogué.
D’autres médias plus intelligents voient en lui un des pianistes et artistes novateurs les plus doués de sa génération.
Une carrière qui s’étale aujourd’hui sur six décennies.

       Sir Elton John Live à Paris La Défense Arena!

Avec une capacité d’environ 40.000 personnes, Paris La Defense Arena a accueilli Samedi 11 Juin la première date de la tournée d’adieu de la Superstar Britannique : Sir Elton John!
Le Farewell Yellow Brick Road Tour qui reprend vie après deux ans d’arrêt due à la pandémie du coronavirus.
Le concert du siècle, une des tournées 2022 les plus lucratives!.
Pour celles et ceux qui ont eu la chance d’assister au concert, c’était l’endroit où il fallait être ou ne pas être….
Car, dès le début du concert il était fort difficile de ne pas être frappé par l’étrangeté du son….
C’est avec un magnifique costume que Sir Elton John débute le show avec une voix légèrement brouillée et étouffée par la musique.
S’ensuit le titre Border Song, Elton John rend hommage à Aretha Franklin avec une voix beaucoup plus puissante et un timbre (de voix) blues assez étonnant.Alors que quelques problèmes de son continuent à légèrement agacer la star britannique, le public s’en donne à coeur joie en chantant et dansant tout le long des titres.
Guitare à double manches et ambiance futuriste pour le très classique ‘Rocket Man‘ dont les arrangements ont été retravaillés, les effets reverb et chorus nous transportent littéralement en mode Space x (dans l’espace).
Orages et foudre pour le très Rock Funeral For A Friend un morceau vraiment splendide! Puis place au très sombre et mélancolique Sorry Seems To Be The Hardest Word.
C’est en plein milieu du titre Sad Song Say So Much qu’ Elton John s’énerve franchement et décide tout simplement d’arrêter de jouer, (laissant le public un peu perplexe) juste le temps d’envoyer un message assez direct à son équipe technique, en effet des défaillances de caméras vidéos venant s’ajouter aux problèmes de son contribuent malencontreusement à gâcher un petit peu la soirée…..
Elton John et son groupe recommence à jouer comme si de rien n’était le titre Sad Song Say So Much, alors que l’on voit fleurir des lunettes clignotantes rouges en forme de coeur pour les unes et bleues en forme d’étoiles pour les autres aux quatre coins de l’immense arène.
Il est à noter que Sir Elton John a fait quelques efforts pour parler Français, il nous a dit que c’était son cinquante cinquième concert en France et qu’il avait une maison à Nice dans le sud de la France.
C’est avec le titre I’m Still Standing que le public se montre le plus chaleureux avec un petit pincement au cœur lors du défilement d’images qui pour certains les replonge inconsciemment au plus profond de leur adolescence.
Même si il est compréhensible de proposer une setlist qui représente six générations, elle aurait pu être un peu plus diversifiée, effectivement les titres I Don’t Wanna Go With You Like That l’excellent Song For Guy ou encore Nikita ont été purement oubliés au profit d’un duo virtuel : la collaboration avec Dua Lipa du pur music business!.
Elton John nous a présenté un live assez particulier, un concert d’adieu d’une durée d’environ deux heures trente (qui se prolonge jusqu’en 2023).

Top Tracks
1 – I’m Still Standing
2 – Your Song
3 – Funeral For A Friend
4 – Border Song
5 – Tiny Dancer
6 – Candle In The Wind


Sir Elton John n’aura pas seulement marqué une partie de l’histoire de la musique, lui qui paraît il représente en termes de music business environ quatre pour cent du marché du disque à lui tout seul.
Il laisse aussi son empreinte dans la mode et dans la politique sociale.
Il fut (et il continue de militer) un des grands précurseurs de la lutte pour la liberté sexuelle dans la communauté LGBTQ+ (celles et ceux qui ont une sexualité différente de ladite norme hétérosexuelle).
Doté d’une personnalité humaniste très attachante, il a créé il y a plus de 30 ans sa propre fondation qui s’efforce à mettre un terme à l’épidémie de sida.

Concert Setlist

Bennie and The Jets (1974)
Philadelphia Freedom (1975)
I Guest That’s Why They Call It The Blues (1983)
Border Song (1970)
Tiny Dancer (1972)
Have Mercy On The Criminal (1973)
Rocketman (1972)
Take Me To The Pilote (1970)
Someone Saved My Life Tonight (1975)
Levon (1971)
Candle In The Wind (1973)
Funeral For A Friend (1973)
Burn Down The Mission (1970)
Sad Song Say So Much (1984)
Sorry Seems To Be The Hardest Word (1976)
Don’t Let The Sun Go Down On Me (1974)
The Bitch Is Back (1974)
I’m Still Standing (1983)
Crocodile Rock (1972)
Saturday Night’s Alright For Fighting (1973)
Cold Heart (feat Dua Lipa 2021)
Your Song (1970)
Goodbye Yellow Brick Road (1973)
 
 
20220611_205737(1)
Fan photo © Fabienne Declercq (France)
 


©electrypop concert review 2022 – All Rights Reserved

2 thoughts on “Elton John (The Rocket Man) Live à Paris La Défense Arena!

  1. Salut Mathis, personnellement je trouve la tracklist un peu particulière….
    Je sais que parfois le promoteur et la maison de disque peuvent influencer le choix de la setlist mais je ne sais pas si c’est le cas pour Elton john…
    La seule chose que je sais et qui est sûr c’est que d’après l’histoire de la carrière d’ Elton John ce sont les titres des années soixante dix qui ont été d’une qualité assez exceptionelle en termes de créativité et de performance. Il y a eu beaucoup de hits dans les charts des années 80, 90, 2000 mais ce sont des succès un peu plus commerciaux. C’est bizarre qu’il ai zappé certaines périodes.
    Pour répondre à ta question, oui j’ai vu le film, c’est un film honnête et respectueux de la vie d’Elton , peut être un peu trop de passages de style comédie musicale à mon goût.🙂

  2. j’ai beaucoup aimé le concert malgré les soucis avec le son par moment, par contre je pense qu’une trop grande partie a été dédiée aux années 70.
    J’aurais bien voulu entendre: Sacrifice, The One, Blues Eyes, Nikita, Passengers, My Quicksand ect..
    Avez vous vu le film Rocketman?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s